Un soir au Next Festival

Retour sur le Next Festival, soirée du 14 novembre dernier…

«  Et si le monde vacille, son rythme rétablit l’équilibre.
   Dans son implacable élégance,
   Le danseur danse. »

Arthur H

 

 

Sous-Titre
de Madeleine Fournier et Jonas Chéreau

joué à L’Espace Pasolini, Valenciennes

 

 

 

SOUS TITRE

AD NOCTUM
de Christian Rizzo

joué au Théâtre Le Phénix de Valenciennes

 

Et si on dansait à deux, dos à dos, vers l’obscurité ?

J’ai l’impression d’un déjà vu avec ses mouvements, ses enchaînements.
Et pour cause…

Comme un hommage aux danses de couples, populaires, anonymes.
Comme une suite à D’après une histoire vraie.
Cette fois-ci un homme et une femme sur scène : Kerem Gelebek et Julie Guilbert.
Dans leurs yeux beaucoup de complicité, de tendresse.
Dans leurs geste : l’envie de partager.

Je m’évade puis reviens. Hypnotisée ?

Sur la scène il y a un troisième personnage, un totem. Une boite, un sas sur l’espace temps ? Un building… Le couple danse dans la rue. Sous la lumière ou dans l’ombre.
Leurs pieds se déplacent sur les rayures d’un sol épileptique. Illusion d’optique.
Les sons électroniques nous envoient sur une autre planète.
Au dessus d’eux, un ciel étoilé.

J’ai cru apercevoir Cassiopée.

Lui, était son ombre. Glissait à terre. Marchait dans ses pas.
Elle, l’attendait. Ils rajeunissaient à chaque mouvement.
Le couple a tourbillonné puis s’est enfermé dans cette boite, ce vaisseau.
Il s’est empli de brume, de magma noir en mouvement.
Il lévitait.

Trou noir.

Soudain, deux personnages sont apparus.
Etaient-ce des aliens déguisés en clowns blancs ? Ou des danseurs soufis apiculteurs ?
Ils étaient à la fois étonnants et poétiques, un peu effrayants mais délicats.
Un chant a résonné.
Ils ont dansé. Ensemble.
Mon regard, ému, ne pouvait plus les quitter.

Puis ils sont partis en fumée.

rizzo

“Ad Noctum” de Christian Rizzo au théâtre de la Vignette – Université Paul Valéry Montpellier 3 © France 3 / Culturebox

Entendu dans le public :

  • C’est gênant la lumière.
  • Ça éblouit.

Merci Mesdames.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *